Mon prunier a fleuri sans bruit,
En toute hâte cette nuit.
Ce matin, pour me faire fête,
Il m'offre toutes ses fleurettes,
Et les balance doucement,
Semblant dire : « C'est le printemps.
Il est bien là, sous ta fenêtre.
Grâce à lui, tu seras, peut-être,
Maintenant un peu plus heureux.
Moi, tu vois, j'ai fait de mon mieux.

 

Jeanine COUGNENC GLAUZY