Sur les genoux de sa grand-mère,
Laurie apprend le nom des doigts;
Mais le dernier, l'auriculaire,
Lui échappe à chaque fois.

« Pour te souvenir de son nom,
C'est facile, lui dit mamy,
Il commence par ton prénom,
Ajoute culaire à Laurie.

L'enfant a bien compris et cite
Les cinq doigts sans faire d'erreur.
Plusieurs fois elle les récite.
Bientôt elle les connaît par cœur.

Pour les redire à sa grand-mère
Un à un elle prend chaque doigt
Cite son nom et toute fière
Dit : « je les connais cette fois. »

Montrant le dernier la gamine
Qui a retenu sa leçon;
Avec sa logique enfantine
L'a baptisé d'un joli nom.

« Et voilà ton mamyculaire
Annonce-t-elle fièrement.
Tu vois, je le connais, grand-mère
Mon papy va être content !

Puis ce fut au tour de grand-père
De se montrer fort étonné
Quand Laurie dit « papiculaire »
En lui désignant le dernier.

Pour apprendre le nom des doigts
Pense à l'histoire de Laurie,
Et pour ne pas qu'on rit de toi,
Ne commets pas d'étourderie.


Jeanine COUGNENC GLAUZY