Les lunettes de ma grand mère
Furent pour moi un grand mystère.
Dès qu'elle les mettait sur son nez
Tout se passait comme au ciné.

Les histoires les plus jolies
Sortaient des lèvres de mamy.
Elle savait faire revivre
Celles qu'on trouve dans les livres.

Ces lunettes étaient un trésor
Qui valaient bien plus que de l'or.
Elles avaient un pouvoir magique.
Je les trouvais si magnifiques,
Qu'un jour j'empruntai ces lunettes.
Je les essayai en cachette,
Et m'aperçus, ô désespoir !
Qu'elles avaient perdu leur pouvoir.

Pas une histoire, pas un conte
Que ce livre à mamy raconte.
Je n'apprenais rien dans ces pages,
N'y retrouvant que des images
Que je voyais d'ailleurs bien mieux
En n'utilisant que mes yeux.

J'ignorais à ce moment- là
Que cet objet ne suffit pas
Pour percer les secrets des livres.
Il faut aussi apprendre à lire.

Les lunettes de ma mamy
M'avaient appris que dans la vie
On n'obtient jamais rien sans peine,
A moins d'avoir beaucoup de veine.

 

Jeanine COUGNENC GLAUZY

 
les lunettes de ma grandmère