On m'avait offert un manège

Quand j'étais enfant. Autrefois

J'avais adoré ce manège

Où tournaient des chevaux de bois.


Après l'école,le collège

M'ayant apporté d'autres joies

J'avais oublié ce manège

Oublié ses chevaux de bois.


Mais dans une foire,un manège

Et ses chevaux prêts à bondir

M'ont rappelé mon vieux manège

Et réveillé mes souvenirs.


J'ai voulu revoir ce manège

Que j'avais longtemps oublié,

Et pour retrouver ce manège,

J'ai tout fouillé dans mon grenier.


Comme il était laid ce manège

Sale,rouillé,décoloré.

Et j'ai regretté mon manège,

Celui qui m'avait fait rêver.

 

Jeanine COUGNENC GLAUZY