Pardon papa
Si je fais souvent trop de bruit,
Si je te réveille la nuit.

Pardon si je viens perturber
Certains de tes plus beaux projets.

Je t'empêche d'aller au stade
En tombant soudain très malade.

Tu cherches toujours un docteur
Juste au jour, à la nuit, à l'heure,
A l'instant où il n'est pas là.
Pour tout cela, pardon papa.

 

Jeanine COUGNENC GLAUZY