Dans chacune de mes prières,
Je pense à toi, petite mère.
Je remercie souvent le ciel,
Pour cet ange providentiel,
Qu'il a placé sur mon chemin,
Et qui me tend toujours la main,
Pour résoudre quelques problèmes
Et me prouver combien on m'aime.


Quand je suis triste, quelquefois,
Je viens me blottir dans tes bras.
Là, j'oublie les petits soucis
Qui pourraient perturber ma vie.
C''est pourquoi, ma petite mère,
Je pense à toi, dans mes prières.
Tu es l'ange providentiel
Que m'as donné, un jour, le ciel.

 

Jeanine COUGNENC GLAUZY