Je suis ton mendiant d'amour
Qui te tend la joue chaque jour,
Pour l'aumône de tes baisers.
Mais, dès que je l'ai épuisée,
Je t'importune, et te réclame
Ces points d'expression de mon âme,
Qui, pour mon bonheur, chaque jour,
Ponctuent joliment notre amour.

 

Jeanine COUGNENC GLAUZY