Devenu trop vieux pour chasser,
Mon chien refuse de manger.
Indifferent à sa pitance,
Il semble faire pénitence.

Je crois qu'il se laisse mourir,
Malheureux de me voir partir
Sans lui, chaque jour, à la chasse,
Où nul pourtant, ne le remplace.

Sans mon fidèle compagnon,
Je parcours plaines et vallons,
Et je sens mes yeux s'embuer
En pensant qu'il va me quitter.

 

 

Jeanine COUGNENC GLAUZY

 
 mon vieux chien