De bon matin
Sur le chemin
Du bois voisin
Jeannot lapin
Ronge du thym.

Mais un lutin
Un peu coquin
Un jour survint
Et le mâtin
Vola son thym.

Quand il revint
Jeannot lapin
Un peu chagrin
Chercha son thym
Sur son chemin,
Puis le malin
Trouva enfin
Dans un ravin
 Du romarin.

- « Quel goût divin.
Ce romarin
Est un festin
Pour un bec fin. »
Dit le lapin.

- Pardon frangin
Pour mon larcin.
Dit le taquin
Petit lutin
Quand il revint.
Voici ton thym. »

Grâce au malin
 Jeannot lapin,
Tous ses voisins
Chaque matin
Savourent thym
Et romarin.


Jeanine COUGNENC GLAUZY

 
lapin et le lutin 001